La France, les Émirats arabes unis et l’Inde accueillent la première réunion ministérielle trilatérale aux États-Unis.

La France, les Émirats arabes unis et l'Inde accueillent la première réunion ministérielle trilatérale aux États-Unis.

La France, les Émirats arabes unis et l’Inde accueillent la première réunion ministérielle trilatérale aux États-Unis.

La France, l’Inde et les Émirats arabes unis ont tenu leurs premières réunions ministérielles trilatérales ici, en marge d’une session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Ils ont discuté d’une manière moderne et contemporaine de faire de la diplomatie, en mettant l’accent sur « l’échange actif d’idées » entre les partenaires stratégiques et les pays membres du CSNU.

S. Jaishankar, ministre des Affaires extérieures, est arrivé dimanche à New York pour participer à la 77e session de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies. La session démarre le 20 septembre avec le débat général.

« Une réunion ministérielle trilatérale productive entre l’Inde, les Émirats arabes unis et la France. Après la réunion organisée par les Émirats arabes unis, M. Jaishankar a tweeté : » Échange actif d’idées entre partenaires stratégiques et membre du Conseil de sécurité des Nations Unies « , avec le cheikh Abdullah bin Zayed Al-Nahyan, des Émirats arabes unis. ministre, et Catherine Colonna, ministre française des Affaires étrangères pour l’Europe.

En marge de la session de haut niveau, M. Jaishankar a commencé sa semaine diplomatique chargée par un certain nombre d’engagements bilatéraux et multilatéraux.

Il s’agissait de la première réunion au niveau ministériel de la trilatérale Inde, Émirats arabes unis et France.

Bien que les trois pays soient différents, ce sont des partenaires stratégiques. Des sources officielles indiquent que les discussions se sont concentrées sur les points communs et sur la manière de définir et de mettre en œuvre ces points communs à l’avenir.

Ils ont déclaré que les trois pays sont très amicaux les uns avec les autres et pourraient travailler ensemble dans de nombreux domaines.

Ces réunions plurilatérales sont une manière moderne et contemporaine de faire de la diplomatie. Ils ont cité la trilatérale Quad I2U2, l’Inde, la France et l’Australie comme un exemple de forums efficaces qui ont émergé comme moyen de trouver un programme commun.

Ils ont également déclaré que les groupements sont généralement contigus et de nature régionale, tels que l’ASACR et le BIMSTEC, l’ANASE et l’UE, à l’exception des BRICS.

Des sources officielles ont indiqué que la diplomatie a changé et que les pays ne sont plus des voisins dans une région donnée, mais qu’ils partagent certains intérêts communs et travaillent ensemble.

Selon des sources officielles, la rencontre avec les dirigeants égyptiens a été significative. Il a souligné que l’Inde est complètement sur la même longueur d’onde que l’Égypte lorsqu’il s’agit de questions telles que le recentrage du monde sur les préoccupations en développement, Global South.

Des sources ont décrit la relation comme une « grande rencontre des esprits », ajoutant que la relation économique de l’Inde avec l’Égypte est forte, que le commerce est à un niveau record et qu’il existe de solides intérêts d’investissement.

L’Égypte préside la COP27 et est un acteur majeur des énergies renouvelables, en particulier de l’hydrogène vert et de l’ammoniac.