Les syndicats français réclament une mobilisation massive contre la réforme des retraites de Macron

Les syndicats français réclament une mobilisation massive contre la réforme des retraites de Macron

Cette évolution fait suite à l’annonce par 8 des plus grands syndicats de travailleurs de France d’une Journée nationale de grève, surnommée Jeudi noir.

Le système de transport français sera dans le chaos alors que les manifestants et les syndicats opposés aux réformes des retraites du gouvernement appellent à un jeudi noir. Cette évolution fait suite à une déclaration par 8 des plus grands syndicats français le 19 janvier d’une Journée nationale de grève.

Selon certaines informations, les grèves sont organisées pour protester contre les projets du président français Emmanuel Macron d’augmenter l’âge de la retraite. Les dirigeants syndicaux appellent à une mobilisation massive comme premier test majeur de la détermination du public.

Malgré la large diffusion des notifications de grève par les syndicats français, les secteurs français des transports et de l’énergie, de l’éducation, du pétrole et de la santé ont confirmé leur participation à la grève.

Selon le rapport, les trois quarts des enseignants français se joindront à la grève. La grève devrait perturber le système de transport et les services de santé du pays, le métro parisien confirmant qu’il sera affecté.

Selon des informations, des vols ont été annulés. De plus, des grèves ont été annoncées par les coursiers, les camionneurs et les entreprises de livraison du pays.

Les changements apportés au système de retraite français sont généralement acceptés par le public français, selon un sondage. Cependant, il y a une opposition particulière aux projets de Macron d’augmenter l’âge officiel de la retraite de 64 à 62 ans, ce qui obligerait les travailleurs à payer plus pour leurs retraites.

Philippe Martinez, chef du syndicat CGT, s’attend à ce que plusieurs millions de personnes se rassemblent pour protester contre les réformes. Le service ferroviaire interurbain du pays sera le plus touché. Des avertissements sont émis indiquant qu’il pourrait ne pas fonctionner jeudi.

L’administration Macron insiste sur le fait qu’elle ne sera pas arrêtée dans la poursuite des réformes des retraites et a demandé aux travailleurs de ne pas paralyser le pays.

Le parti de Macron, qui a perdu sa majorité aux élections générales de juin, dépendra du parti conservateur Les Républicains pour faire adopter la mesure par le parlement français.