L’Europe quitte le gaz russe la moitié des centrales nucléaires françaises sont hors ligne

L'Europe quitte le gaz russe : la moitié des centrales nucléaires françaises sont hors ligne

L’Europe quitte le gaz russe la moitié des centrales nucléaires françaises sont hors ligne

L’opérateur nucléaire français soutenu par l’État tente de mettre fin à une crise de longue date et de remettre en marche autant de réacteurs avant que l’hiver ne s’installe.

Ces derniers mois, une armée d’ingénieurs s’est déployée à travers la France pour inspecter les centrales nucléaires à la recherche de signes d’usure.

Pour réparer les problèmes du circuit de refroidissement, des centaines de soudeurs qualifiés ont été recrutés. Pour vérifier les problèmes de sécurité, des tests de résistance sont effectués.

La France travaille rapidement pour résoudre un certain nombre de problèmes qui affligent la flotte atomique alors que l’Europe se prépare à l’hiver sans gaz russe.

Après la découverte alarmante de corrosion et de fissures dans les conduites de refroidissement du cœur des réacteurs, 26 des 56 réacteurs ont été mis hors service.

La position de longue date de la France en tant que premier producteur européen d’énergie nucléaire est remise en cause par la crise. Cela soulève des questions sur les capacités nucléaires de la France et sa capacité à faire face à la crise imminente de l’Europe.

Électricité de France (ou EDF), l’opérateur nucléaire français soutenu par l’État, a déclaré la semaine dernière qu’il s’efforçait d’accélérer le redémarrage de tous les réacteurs sauf 10 d’ici janvier. Il a également déclaré qu’il n’y avait aucun problème de sécurité et que les régulateurs surveillaient de près chaque étape.

Le gouvernement du président Emmanuel Macron a fait pression pour améliorer les performances afin de s’assurer que l’entreprise est prête à affronter un temps glacial.

Régis Clément a dit que nous étions confrontés à une situation inhabituelle et que nous l’avons surmontée. Il a dit que nous faisons de notre mieux pour aider la crise énergétique.

Les problèmes d’EDF sont exacerbés par des retards imprévus dans son programme de réparation et une nouvelle recrudescence d’incidents liés à la sûreté.

Le président russe Vladimir V. Poutine utilise la tactique de la rétention d’énergie pour punir l’Ukraine. Cela oblige l’Europe à changer sa façon de produire et de stocker l’électricité.

Les pays ont uni leurs forces pour augmenter leur alimentation électrique et mettre en œuvre d’importants programmes de conservation.