Noël Le Graët, président du football français, prend du recul en pleine enquête

Noël Le Graët, président du football français, prend du recul en pleine enquête

Noel Le Graet, président de la Fédération française de football, a accepté de démissionner mercredi après une réunion d’urgence du comité exécutif sur le comportement de Le Graet.

Le Graët, 81 ans, est accusé de harcèlement sexuel. Amélie OudeaCastera, ministre française des Sports, enquête désormais sur la fédération de football.

La déclaration de mercredi de la fédération a déclaré que Le Graet avait accepté de démissionner de son poste jusqu’à ce que les résultats de l’audit aient été examinés en profondeur par le conseil d’administration.

Cela devrait se produire d’ici la fin du mois de janvier. Philippe Diallo, vice-président de la Fédération, le remplacera par intérim.

La fédération précise également que Florence Hardouin, directrice générale, a été temporairement suspendue afin de mener une enquête et déterminer si le contrat doit être résilié. Hardouin n’a pas été mentionné plus en détail.

Après que Didier Deschamps a mené la France à la finale de la Coupe du monde en décembre, Le Graet a récemment prolongé le contrat de Didier avec la France jusqu’en juillet 2026. Le contrat a été confirmé par le comité exécutif.

Sonia Souid, une agente sportive, a accusé Le Graet pendant plusieurs années de conduite inappropriée, affirmant qu’il ne s’intéressait qu’à elle sexuellement. Souid a déclaré dans une interview que Le Graet avait tenté à plusieurs reprises de l’approcher entre 2013 et 2017.

Oudéa-Castera a mis plus de pression sur Le Graet lundi, l’accusant de nuire à l’image de notre pays. Patrick Anton, le chef du conseil d’éthique de la Fédération française de football, a publié mardi une déclaration exhortant Le Graet à ne pas démissionner.

Après avoir dit qu’il se fichait de Zinedine Zidane, le grand entraîneur de football français, Le Graet a connu une semaine agitée. Après avoir fait l’objet de nombreuses critiques, il s’est par la suite excusé pour ses propos.

Hardouin et Le Graet occupent également des postes à responsabilité à la FIFA/UEFA.

Le Graet est actuellement candidat pour un mandat de quatrième année au Conseil de la FIFA, l’organe décisionnel de l’instance du football. Fernando Gomes, président de la fédération portugaise de football, le défie pour le siège. La réunion du 5 avril des pays membres de l’UEFA à Lisbonne verra l’élection.

Hardouin occupe le fauteuil féminin protégé du conseil d’administration de l’UEFA, qui expire au congrès de Lisbonne le 5 avril. Elle pourrait retirer sa candidature avant la date limite du 5 février.